Actualité Economie la UNE

Côte d’Ivoire : Recettes fiscales 2020 / La Direction des Impôts se fixe un objectif de 2716 ,2 milliards de FCFA

upl.ci, Abidjan le 9 janvier 2020 :  « Présentation des dispositions de l’annexe fiscale de la loi n° 2018-180 du 18 décembre 2019 portant budget de l’Etat pour l’année 2020 » . C’est autour de ce thème que le Directeur général des impôt s’est entretenu avec la presse ce jeudi 9 janvier dans le cadre d’un déjeuner dans un hôtel à Abidjan.

Dans sa présentation liminaire le Directeur général Ouattara Sié Abou s’est appesanti sur 5 grandes mesures relevant des axes dits stratégiques. Il s’agit notamment de l’amélioration de la transformation locale des produits du secteur agricole. L’objectif dira-t-il vise à faire de la Côte d’Ivoire un pays industrialisé à court terme en matière agricole. Le secteur pharmaceutique et les entreprises de recherche et de l’innovation technologique bénéficient également de ces mesures. Elles visent par ailleurs à inciter à la création d’emploi, à l’embauche des jeunes et des personnes en situation de handicap. Ainsi , tout citoyen qui s’y adonne peut en bénéficier. D’autres mesures sont aussi prises en faveur du secteur du cinéma face à la concurrence que lui font les opérateurs de la vidéo.

S’agissant des mesures pour le renforcement des moyens de l’Etat, la taxe spécifique de l’équipement a été reconduite. Quant à la déclaration sur l’Impôt général sur le revenu, elle est suspendue en attendant la fin de la réforme en cours. Aussi, « il n’existe plus de fiscalité spécifique liée aux petits et moyens entreprises » a-t-il relevé. Dans la foulée, le Directeur général des impôts a fait savoir que désormais, il existe une taxe de 10f sur le kilogramme imposé à la cola à l’exportation. Il a tenu à expliquer que si jusqu’à présent cette filière échappe à la fiscalité, c’est par ce qu’elle n’est pas organisée et structurée comme d’autres à l’image de la filière café –cacao par exemple. Parlant du secteur immobilier, Ouattara Sié Abou a fait savoir aux bailleurs véreux que désormais une pénalité de 20 à 300% seront perçu sur les excédents de loyer notamment , les avances et les cautions. Il s’agit a-t-il précisé des propriétaires qui ne respecteront pas la mesure de 2 Mois d’avance et 2 mois de caution arrêtée par l’Etat. Dans le même registre, le conférencier a avoué que sur les 144 milliards d’impôt foncier attendus en 2019 , 114 milliards ont pu être récoltés. En outre, il a annoncé de nombreuses mesures prises en faveur de la protection de l’environnement et aussi en faveur des opérateurs économiques qui  décident d’investir à l’intérieur du pays c’est –à-dire en dehors du périmètre d’Abidjan. Et le DGI, Ouattara Sié de conclure en ces termes :« un impôt bien compris est un impôt facile à payer et un impôt bien compris est un impôt bien expliqué. D’où je compte sur la presse pour nous aider à sensibiliser nos concitoyens à la culture fiscale ».

Nando Dapa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *