Archives

Côte d’Ivoire-Sinématiali : Affectation des élèves en 6 ème et orientation en 2 ème-Des parents d’élèves refusent la liste publiée, les établissements d’accueil interdits d’accès à leurs enfants

unite.ci, Abidjan le 1er septembre 2019 : Des populations issues de plusieurs localités du département de Sinématiali notamment les parents d’élèves se sont élevés contre la liste des nouveaux élèves affectés en 6 ème et de l’orientation en 2 ème de leur département qu’elles ont refusé siné dié dès leur publication. Ces populations qui  ne veulent  pas laisser leurs enfants s’inscrire dans ces établissements d’accueil ont exprimé leur colère le vendredi 30 août dernier à Ouollo, localité situé dans la commune de Sinématiali lors d’une réunion de concertation entre le DREN de Korhogo et les populations.  Rencontre à laquelle ont pris part de nombreux parents d’élèves, des cadres, des chefs de villages et autres populations qui attendaient cette opportunité pour extérioriser leur indignation et exposer leurs doléances. En témoigne les propos de Bamory Traoré, porte-parole des populations qui  s’est voulu clair. ’’ Nous sommes contraints de louer des maisons, payer la nourriture de nos enfants quand ils sont affectés dans les autres villes. Si vous avez trois enfants, en tant que cultivateur c’est difficile. Les populations ne veulent plus revivre cette année, cette amère expérience. Le troisième adjoint au Maire, Coulibaly Amadou dit Arnaud a déjà fait un geste en construisant l’Institut Navaga de Ouollo qui héberge un collège en plus des classes du préscolaire et du primaire et qui peut accueillir nos enfants. Toute chose que les populations ont salué vu qu’il a le mérite de résoudre l’épineux problème d’éloignement de nos enfants qui occasionne des charges supplémentaires, du fait de leur jeune âge, qui ne sont inaccessibles à tous. Aussi cet établissement connait déjà de bons résultats pour ce qui est de ces classes du primaire, depuis son ouverture en 2016. Au cours des années scolaires 2016-2017 et 2018-2019 ces résultats ont été respectivement 93,85% et 92,10% de réussite à l’entrée en 6ème A. Nous n’avons pas compris pourquoi cet établissement n’est pas cette année sur la plateforme des établissements d’accueil des nouveaux élèves affectés en 6 ème et ceux orientés en 2 ème ‘’ regretté le porte-parole. Qui a égrené auparavant les difficultés vécues, durant les années scolaires précédentes, les populations dans la prise en charge de leurs enfants affectés à Korhogo, à Ouangolo et  à Ferkessédougou. Et le porte-parole de demander au DREN d’intervenir auprès du gouvernement afin que leurs enfants soient réaffectés dans cet établissement de proximité. Koffi Kobenan Hyacinthe, DREN de Korhogo s’est réjoui de la démarche des parents d’élèves en répondant présents à cette rencontre d’échanges pour soumettre leurs doléances aux autorités éducatives. Le DREN a promis aux parents d’élèves de remonter leurs préoccupations à sa hiérarchie. Non sans toutefois indiquer qu’elle accédera probablement à leur vœu. Ce, après s’être accordé  avec les populations sur l’identification de tous ces enfants qui désirent être réaffectés. Le DREN n’a pas manqué de remercier l’ensemble du corps  préfectoral pour leur soutien dans la recherche de solution idoine aux désidératas des populations. Saisissant cette tribune le DREN qui a dit avoir fait plusieurs constats dans la région relativement à la gestion des COGES a attiré l’attention des parents d’élèves. ‘’Je dénonce la non-application effective des textes des COGES. Ce que je veux c’est qu’on applique effectivement les textes qui ont été pris. C’est un décret qui a été signé par le président de la république et qui institue le fonctionnement des COGES. Si vous ne respectez pas le décret c’est comme si vous êtes un rebelle. Je demande aux collaborateurs de respecter les textes’’ a-t-il dit. Et le DREN de mettre en garde les directeurs d’école contre la gestion des COGES. ‘’Le directeur n’est pas trésorier des COGES. C‘est un parent d’élèves. C’est vous. Mais pourquoi c’est le directeur qui prend l’argent ? Pardonnez. Ne donnez plus l’argent aux directeurs’’ a martelé le DREN. Qui a précisé aux parents d’élèves que la gestion des COGES leur incombe. ‘’Si un directeur vient vous dire de cotiser l’argent donnez-moi le nom de ce directeur. Ce n’est pas au directeur qui doit dire le montant de la cotisation. C’est vous qui devez dire voici ce qu’on doit faire dans notre école. Voici ce qu’on doit payer pour faire telle ou telle chose’’ a-t-il mentionné.  Coulibaly Amadou dit Arnaud, directeur de société et fondateur de l’Institut Navaga de Ouolo (INO), qui héberge ledit collège de proximité sollicité par la population, a traduit sa reconnaissance au corps préfectoral et au DREN pour leur disponibilité à son égard et à l’égard des parents d’élèves pour le travail déjà abattu. L’adjoint au Maire de la commune de Sinématiali qui n’a pas fait mystère de ses projets de développement de la région a dit réaliser cet institut pour s’inscrire dans la droite ligne du gouvernement de garantir l’éducation obligatoire des enfants jusqu’à 16 ans. Car, de l’avis du directeur de société, un enfant non éduqué constitue aussi bien un danger pour lui-même que pour les autres populations.

 

Noël Agan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *