Actualité la UNE Société

Côte d’Ivoire –Religion : Confusion sur la légitimité et l’unicité de l’EERCI/ Le président Zamblé Yao Germain explique tout et rassure ses fidèles.

unite.ci Abidjan le 1er septembre 2019 : Suite à des circulaires dans leurs différentes églises locales, stipulant que leur communauté fusionne en une autre, et qu’elle porterait désormais le nom de cette communauté qui la phagocyte, le président de l’EERCI a fait une déclaration. C’était , ce jeudi 29 août 2019, au siège de Yopougon SIPOREX, de l’Eglise Évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire (EERCI) que le révérend Zamblé Yao Germain a fait cette déclaration.

En effet , le président national de l’EERCI a déploré le fait que << la communauté sœur soit en train de faire du faux. >> A l’en croire. Pour rappel , il y a bel et bien problème en ce sens que depuis 2011, il y a eu dissidence. <<  Le principal instigateur de cette dissidence est René Kpan. Lequel a créé l’église Évangélique du Réveil International (EERI). Entité qu’il veut coûte que coûte  imposer à tous les chrétiens du réveil. Comment peut-on comprendre cela ?. l’EERCI est une église à part entière, créée depuis 1984. Une église qui a 35 ans ne peut pas disparaître du jour au lendemain , et se fondre dans une autre entité>> S’est-il indigné .

Avant de faire l’historique de cette divergence qui rappelle-t-il , les a mené devant les tribunaux. Sans oublier , la médiation de l’Ordre des Eglises Protestantes Évangéliques de Côte d’Ivoire ( ODECI), ainsi que le Consistoire des Églises Évangéliques, lesquels ont voulu régler la crise à l’amiable, << mais malheureusement ont rencontré le refus du fondateur de l’EERI qui voulait, que je lui fasse d’abord allégeance. >> s’est indigné le Révérend Zamblé Yao Germain.

Poursuivant , le président Zamblé,  s’est justifié, concernant les raisons qui l’emmène à taxer , l’autre président de vouloir faire du faux. << On ne peut pas avoir un problème pendent à la justice,  dont le verdict est prévu pour le 14 novembre 2019, et qu’un tel bénéficie d’un arrêté qui fait état qu’on devient EERI. Nous avons avec le soutien de notre avocat, adressé un recours gracieux, en vue de l’annulation de cet  arrêté qui émane selon le leader l’EERI ,du ministère de l’intérieur. Si ce n’est pas fait nous avons le droit de saisir le Conseil d’État, qui est la chambre administrative de la cours suprême.>> a expliqué , le président de l’EERCI. Autorité religieuse qui est à la fin de son premier mandat.

Soucieux de rassurer tous ses fidèles, en proie à une confusion généralisée, suite à l’arrêté, le Révérend Zamblé Yao Germain , a été formel. << l’EERCI et l’EERI sont deux entités différentes. Nous sommes une église avec 42500 fidèles, 172 églises locales et annexes , 188 pasteurs, titulaires etc.>> a ajouté  le premier responsable de l’EERCI. Lequel s’est réjoui de la réussite de leur retraite spirituelle nationale. Activité qui a mobilisé 5000 fidèles à Soubré, du 14 au 18 août 2019.

Pour sa part , Le Révérend René Kpan, est sur le point de donner sa version des faits le 1er Septembre 2019 , au cours d’une conférence de presse. Esperant que cette crise trouve une issue pacifique. C’est bien le souhait du président Zamblé, qui est disposé à rencontrer son homologue de l’EERI.

DIOMANDÉ YOU, correspondant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *